Le Rapid Agile Instructional Design (RAID). C’est une solution plus efficace que les méthodes traditionnelles pour la création de dispositifs d’apprentissages numériques…

Comment est apparu le Rapid Agile Instructional Design (RAID) ?

Pour commencer, connaissez-vous beaucoup de dispositifs d’apprentissages numériques réalisés avec une méthodologie traditionnelle ?

Entendez ici, une méthode où les tâches sont effectuées en cascade, dans une sorte de tunnel, avec une validation systématique du client à chaque jalon ?

Y-a-t-il réellement des dispositifs d’apprentissage numériques qui se sont déroulés sur moins de 3 mois et qui ont donné entière satisfaction aux apprenants ET aux commanditaires ?

Si vous discutez avec plusieurs concepteurs pédagogiques et chefs de projets de par le monde, vous découvrirez que la réponse est bien souvent : NON.

Dans les faits, on tente alors bien souvent de sacrifier un des aspects du processus de conception. Et ce, dans l’objectif de réduire au maximum les délais. Souvent, on rogne des aspects de la conception quasi-invisibles. Par exemple, on utilisera des contenus de formation déjà existants sans les remettre en question. Ou bien, on laissera certaines parties du développement à des intervenants  dont ce n’est pas le métier et qui omettront certains détails pourtant chers au Digital Learning.

Face à ce constat, il existe une approche qui permet de créer rapidement, sans sacrifier à la qualité du produit de formation final.

Le Rapid Agile Instructional Design (RAID): une approche qui a fait ses preuves dans le domaine du Digital Learning

Cette approche est relativement nouvelle dans le milieu de la formation et du e-learning, mais elle a fait ses preuves dans d’autres secteurs d’activité. Cette approche propose une façon de travailler de façon flexible, collaborative et itérative. On parle aussi de “méthode Agile”.

Mettre en œuvre cette approche, c’est proposer de réduire au maximum l’effet tunnel des méthodes traditionnelles, en :

  • offrant à tous les acteurs du projet davantage de visibilité sur tous les travaux en cours,
  • impliquant le client dans tout le cycle du projet,
  • adoptant un processus de développement itératif et incrémental (c’est-à-dire par ajouts).

L’approche Agile considère que le besoin du client ne peut être figé et qu’on doit s’adapter à tout changement. Un nouvel état d’esprit est nécessaire pour mettre en application cette approche. Pour ce qui est des outils qui permettent son épanouissement, ils en existent déjà. Ils reçoivent d’ailleurs un accueil favorable, de plus en plus large.

Concrètement, comment cela se passe-t-il dans une équipe Agile ?

Voici 7 raisons de travailler avec l’approche Rapid Agile Instructional Design (RAID) :

  • Au lieu d’avoir des collaborateurs qui travaillent chacun de leur côté, les documents de travail sont partagés avec tous, au format xml et / ou html. On peut y voir les changements en temps réel.
  • Des modèles de documents (synopsis, storyboard, pages de contenu, exercices, etc.) sont disponibles et mis à jour en temps réel. Ils sont mis en forme avec des styles prédéfinis permettant à chacun de travailler de façon cohérente et graphiquement harmonieuse.
  • Visualiser rapidement le résultat “ final ” grâce aux outils-auteur qui permettent de mettre à jour la production en temps réel et d’ajuster en conséquence, avant même d’envoyer en validation ou en revue client. Un gain de temps considérable s’opère à ce niveau.
  • Utiliser ces modèles comme on utiliserait les outils de bureautique classiques ; la courbe d’apprentissage à prendre en compte dans cette transition est très faible voire inexistante.
  • Les versions des documents sont sauvegardées automatiquement. Plus de problème de mises à jour et de “ qui dispose de quelle version ”.
  • Chaque personne a un rôle défini. Elle peut contribuer à l’amélioration du document par ses commentaires et notes (contributeurs), ou le modifier directement (éditeurs).
  • Des outils de gestion des tâches permettent de savoir quand la tâche est complétée et prête à être revue par une autre personne.

Comme vous pouvez le constater, l’acronyme RAID n’a rien de rigide… Au contraire !

En infusant de la flexibilité dans notre approche pour concevoir. Mais aussi développer des dispositifs de formation rapidement, on se rend compte que c’est non seulement plus facile qu’on ne le pensait. Mais qu’on ne pourra plus jamais revenir en arrière. Oubliez le temps où on travaillait chacun de son côté avec des outils non collaboratifs… et, en plus, ça marche !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Posted by Giovanni Perrone

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *