Start The Power — le podcast des startups ! avec E.PRIMO, CEO de MOS — MindOnSite

Richard Delaume, dans sa chronique sur les startups, interview Élodie PRIMO, CEO de MOS — MindOnSite sur la PNL et le Mind Mapping. Des outils de communication redoutables dans le secteur de la formation

RD : Comment apprend-on à apprendre ? En quoi la PNL joue-t-elle un rôle prépondérant ?

EP : Alors, qu’est-ce que la PNL ? C’est la Programmation Neuro Linguistique. Dans cette expression, il y a la notion de programmation, c’est-à-dire tout ce qui touche à l’informatique.

On trouve à la fois le Hardware, et le Software. L’être humain fonctionne de la même façon. Il a des programmes de fonctionnement (le software), et le hardware (le corps). On peut changer de programme, sans pour autant les supprimer.  

Ensuite, dans cette expression on a aussi la notion de neurologie. C’est-à-dire que plus on fait des choses plus le chemin est tracé, et plus on va vite (telle une autoroute). Mais bien sûr quand on veut faire autrement, il faut créer un autre petit chemin, non tracé cette fois. C’est plus difficile, mais c’est le principe de l’apprentissage.

Enfin, dans la PNL on retrouve la notion de la linguistique. D’après les cofondateurs de la PNL (Richard Bandler et John Grinder), quand les gens racontent quelque chose, ils utilisent différents registres de langage (auditif, visuel, kinesthésique, etc.. ). Ils ont donc tous, des mécaniques de langues propres à eux.

La PNL est un modèle qui m’aide à comprendre la sophistication unique de chaque personne. J’aime savoir comment les gens fonctionnent, comment je communique en interne, et comment je communique avec les autres. C’est pour cela que j’ai voulu l’appliquer aux autres, et le lier à la formation, un domaine qui m’intéressait plus particulièrement.

D’ailleurs, c’est le psychologue Tony Buzan qui s’intéressait également au fonctionnement du cerveau de l’être humain, autrement que dans des livres de science ou revues médicales. Il a donc travaillé dessus, pour ensuite créer le Mind Mapping (les schémas heuristiques avec mots-clés). C’est lui qui est à l’origine de la notion de « comment apprendre à apprendre » (avec la mémorisation plus rapide, les cartes mentales, etc.). Il faut savoir que depuis l’époque de nos ancêtres, le dessin (et donc le visuel) représentent le mode naturel de l’apprentissage de l’être humain, pourtant oublié dans le milieu scolaire d’aujourd’hui (très basé sur l’écrit).

RD : Qu’est ce que cela signifie « se synchroniser » avec un client/une personne ?

EP : Cela se fait naturellement maintenant pour moi, de manière inconsciente. Je vais aborder et sentir la personne, déterminer ses sens de prédilection. Je vais adapter mon vocabulaire à son niveau, et faire de même pour les attitudes physiques. La PNL peut être vue comme une manipulation si elle est mal utilisée. Mais ici le but est plutôt d’influencer avec intégrité. De cette façon, j‘écoute le client de manière à voir si mon produit peut l’intéresser en fonction de ses besoins. J’insiste seulement quand je suis convaincue que je vais lui proposer quelque chose qui sera profitable à son entreprise, et à lui-même. Même dans la vie de tous les jours, on influence naturellement si on est convaincu de quelque chose…

RD : En quoi le Mind Mapping est utile à MOS — MindOnSite?

EP : Ce schéma intervient aussi bien dans des problématiques d’organisation de nos équipes (qui fait quoi ?), ou même au niveau créatif. Il permet de laisser son cerveau s’exprimer par ce biais-là, autrement que dans le cadre plus classique du brainstorming sur paper board.

D’ailleurs, notre learning management system (LMS) permet de générer de très beaux portails de formation sur-mesure, où l’apprenant est immergé dans une thématique, ou dans un portail gamifié. Ce qui est très engageant pour lui. D’ailleurs, le « sur mesure » est une caractéristique très francophone. À l’inverse de nos solutions prépackagées, qui sont plus sollicitées par nos clients internationaux. Preuve que nous avons tous des schémas mentaux très différents. C’est pour cela que chacun de nos produits sont conditionnés par les habitudes comportementales des clients/de notre cible en fonction de leur culture.

En conclusion, on apprend de l’autre et on se complète… C’est ce qui se passe d’ailleurs chez nous en interne aujourd’hui, depuis le rachat de MOS par le chinois Weidong Cloud Education, leader de la formation en Chine et premier partenaire mondial de l’UNESCO dans le domaine de l’éducation.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Posted by Giovanni Perrone

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *